EN période confinement, l'AGF8 reste dynamique !

 

la Culture s'invite chez vous avec 3 CONFERENCES ZOOM commentées

par Hélène, Michèle et Katarina :

Vous pouvez vous inscrire en nous envoyant rapidement un mail (agf8e@yahoo.fr) et un chèque de 15€ pour les 3 conférences, à l'ordre de l'AGF8.

Les conférences Zoom sont originales et... bien adaptées à la situation actuelle : 3 conférencières et 3 magnifiques possibilités de vous évader de votre salon !

Comme vous avez été nombreux et enthousiastes pour les 3 premières propositions, voici une deuxième session.

Michèle - Lundi 14 décembre à 10h30 : James Tissot, l'ambigu moderne

James Tissot (1836-1902) fait partie de la génération des impressionnistes, cependant il développera un art brillant, intemporel qui plaira autant aux aristocrates français qu'aux anglais.

Il nous a laissé une œuvre abondante et très belle qui continue de nous charmer aujourd'hui.

 

 

Hélène - Mardi 5 janvier à 14h : Street Art in Paris

Banksy, Invader, John Hamon, ces noms vous disent peut-être quelque chose...

Longtemps associé au vandalisme et à la dégradation du mobilier et du bâti urbain, voici que tags, graffitis, mosaïques, collage et fresques murales se vendent désormais en galerie et constituent une composante foisonnante de l'art vivant et contemporain.

Ce zoom vous présentera un panorama des œuvres les plus marquantes des quartiers de Belleville, Ménilmontant, la Butte aux Cailles et du très ambitieux 'Boulevard 13'.

 

 

Katarina - Mardi 19 janvier à 17h : Le 8ème et 17ème arrondissement,  une petite Russie sur Seine ? 

Au lendemain de la grande guerre, arrivent les premiers contingents de ces russes que l'on va bientôt désigner sous le terme générique de 'Russes blancs'.

C'est ainsi que de 150 000 Russes en France en 1922, on passe rapidement à 400 000, dont 45 000 à Paris et proche banlieue.

Le 15ème et le 16ème arrondissement vont être les arrondissements russes par excellence en raison de la proximité des usines Renault et Citroën.

Viennent ensuite le 8ème et le 17ème, les émigrés propriétaires d'appartements ou d'hôtels particuliers sont en minorité. La plupart se résigne à loger dans des hôtels bon marché ou des chambres meublés avenue de Clichy, près des garages de taxis et de Pigalle, un quartier où les russes vont trouver de multiples occupations...

Informations complémentaires, appelez Véronique 06 66 81 41 74